Economie

Economie

Paysage économique landaisDeuxième plus vaste département métropolitain après la Gironde, les Landes s'étendent sur 9200 km², soit plus d'un cinquième du territoire aquitain.

Les Landes constituent ainsi, le cœur du massif forestier des Landes de  Gascogne, première forêt de production de résineux en Europe.  

Avec 107 kilomètres de littoral atlantique préservé, le massif forestier landais couvre les deux tiers du département et est planté très majoritairement de pins maritimes.

Terre de flux, les Landes sont traversées par de grands axes routiers et ferroviaires (A63, A65 et la ligne TGV reliant Paris à Irún) et à proximité de 3 aéroports aquitains (Pau, Bordeaux et Biarritz).

331 communes composent le territoire landais et la densité de population est de 41 habitants au km².

• FOCUS SUR...

Un dynamisme démographique qui s'amplifie

En 1999, le Département des Landes comptait 340 975 habitants. L'évolution moyenne annuelle est de l'ordre de 1,5 %,  ce qui place les Landes dans le peloton de tête des départements français.

En 2012, l'INSEE comptabilise 392 592 landais. Cet essor démographique est principalement dû au solde migratoire très positif, témoignage de l'attractivité forte du département.
Les projections indiquent que si l'exceptionnelle croissance démographique du Département se confirme, les Landes compteront 493 000 habitants en 2040.
Si tous les secteurs profitent de cette croissance démographique, le secteur littoral reste le plus attractif.

Quelques références pour la période 1999/2011
- Canton de Tyrosse :   + 29 %
- Canton de Parentis :  + 26,6%
- Canton de Soustons : + 27,8 %

A l'instar de l'Aquitaine, l'INSEE note que + de 40 % des habitants actuels du département des Landes n'y sont pas nés et l'âge moyen des Landais est de l'ordre de 43 ans.

L'emploi dans le département des Landes

Au troisième trimestre 2011, le taux de chômage dans les Landes s'établit à 8,80 %.
Aquitaine : 9,1 %
France : 9,3 %
Le taux de chômage landais a connu son seuil bas au 1er trimestre 2008 avec 6,4 % et son seuil haut au 4ème trimestre 2010 avec 8,90 %.

La structure de l'emploi dans le département des Landes
Avec près de 140 000 emplois, la part des emplois landais représente près de 11 % du total aquitain.
Depuis  2000, l'emploi a progressé plus fortement dans les Landes (7 %) qu'en Aquitaine (6,3 %) et au niveau national (5,2 %).

L'emploi salarié du secteur marchand
Près de 174 000 emplois salariés dans le secteur privé, donnée en hausse de + de 6 % depuis 2004.
Si, comme dans le reste de la région (- 3,30 % depuis 2004), les effectifs des emplois industriels sont en recul, la baisse dans les Landes est 2 fois inférieure à la baisse régionale et 4 fois inférieure à celle constatée en France.
Dans le département des Landes, ce sont les secteurs de la construction et du commerce qui ont particulièrement contribué à l'augmentation de l'emploi salarié privé depuis 10 ans.

L'emploi salarié du secteur public et associatif
Près de 37 500 salariés occupent un emploi dans les Landes dans ce secteur.

31 000 fonctionnaires et assimilés dont :
- État : 30 %
- Défense nationale : 16 %
- Santé : 16 %
- Collectivités territoriales : 38 %

Le secteur associatif, particulièrement dense dans le département des Landes, représente plus de 6 300 emplois.
Sources Assedic/Unedic/Insee 2010.

Une économie diversifiée

Une économie moins présentielle que le reste de l'Aquitaine

Chiffres d'affaires de l'économie landaise en 2009 : 13,8 milliards d'euros.

Une progression de 37 % depuis 2000.

Les plus fortes progressions concernent :
- le secteur de la construction (+116 %),
- l'industrie des biens d'équipement (+57 %),
- les services (+54%)
- et l'industrie agro-alimentaire (+43 %).

Produit intérieur brut des Landes : + de 8 milliards d'euros.

Le secteur des services contribue pour 70 % à cette production de richesses, l'industrie à 14 %, la construction et l'agriculture à 8 % chacune.

L'économie des Landes est essentiellement présentielle, c'est-à-dire que ses activités sont majoritairement tournées vers la satisfaction des besoins des personnes présentes sur le territoire. (résidents ou touristes)

L'industrie landaise

Avec encore près de 17% du total de l'emploi salarié issu de l'industrie, les Landes reste le plus élevé des cinq départements de l'Aquitaine.

Quatre grands secteurs industriels restent prédominants :
- l'industrie du bois/papier,
- l'industrie agroalimentaire,
- la chimie/plasturgie,
- l'industrie aéronautique.

Longtemps le développement économique des Landes a reposé sur la valorisation des ressources naturelles du département.
La qualité et la nature du sol, propices à la culture intensive du pin maritime, la richesse en eau et le climat offrant à la culture du maïs grain des conditions optimales ont forgé l'image traditionnelle des Landes.
Depuis 30 ans a été encouragée une ambitieuse politique de diversification économique.
Les filières légumes, aquaculture, surfware, inexistantes il y a trente ans, sont aujourd'hui des secteurs pour lesquels les Landes occupent une position de leader national.

Les dix premières entreprises (chiffres d'affaires)
- Maïsadour : 1 milliard d'euros
- Scalandes : 537 M€
- Delpeyrat : 334 M€
- Labeyrie Fine Foods : 650 M€
- Egger : 218 M€
- Vermillon : 187 M€
- DRT : 147 M€
- Tembec (Tartas) : 118 M€
- Gascogne paper : 111 M€
- Rip Curl Europe : 95 M€

NB : Turboméca et Celsa dont les sièges sociaux ne sont pas situés dans les Landes, ne figurent pas dans ce classement.

Les entreprises landaises à l'export
- DRT : 80 % (du chiffre d'affaires à l'export)
- Tembec Tartas : 86%
- Egger : 43 %
- Gascogne Paper : 53 %
- Gascogne laminats : 55 %
- Rip Curl Europe : 53 %
- Bonduelle :  43 %
- MLPC : 87 %
- Biolandes : 75 %
- Maïsadour Semences : 34 %

NB : Turboméca et Celsa dont les sièges sociaux ne sont pas situés dans les Landes, ne figurent pas dans ce classement

L'artisanat landais

7018 entreprises artisanales :
- 56 % sous forme d'entreprises individuelles,
- 33 % sous forme de SARL,
- 9,4 % sous forme de EURL.
En 2010, 947 immatriculations pour 596 radiations.

> Répartition par secteur d’activité
                          Nombre
- Alimentation         752         11 %
- Production         1 128         16 %
- Bâtiment            3 104         44 %
- Services             2 034         29 %
                           ______
  TOTAL...            7 018

> Le secteur des métiers emploie 17 516 salariés dans les Landes
                          Nombre
-  Alimentation      2 246        12,8 %
-  Production        3 102        17,7 %
-  Bâtiment           7 490         42 8 %
-  Services            4 678         26 7 %
                          ______
  TOTAL...           17 516

>> Auxquels s’ajoutent 382 conjoints collaborateurs et 865 apprentis.

Le Parc d'activités Atlantisud

180 hectares de foncier cessible dont la commercialisation a débuté en juillet 2008.
Accessible par deux échangeurs autoroutiers directement sur l'A63 , axe majeur Paris/Madrid, le parc Atlantisud dispose aussi d 'un fort potentiel pour les activités logistiques.

Bilan après 3 années de commercialisation :
- 60 000 m² de bâtiments construits
- 300 salariés sur site
- 52 ha engagés (hors parties destinées aux activités commerciales)

12  entreprises installées :
ATS | Rip Curl | Volcom | Resano | Ouateco | Sud-Ouest Service's | Biopays Landais | Frigeral | Chronopost | Ixi | Tradunion | Eosol

A l'horizon 2020, est prévue une halte TGV à proximité immédiate du parc d'activités Atlantisud, ce qui devrait renforcer encore l'attractivité du parc.
 
En savoir plus : www.atlantisud.com

Domolandes : Pôle de la Construction Durable

Juin 2010 : La création de la SPL Domolandes dont la vocation est de gérer l'ensemble immobilier du Centre de Ressources et de Développement.

Actionnariat :
- Syndicat Mixte : 57 %
- Département des Landes : 29 %
- MACS : 14 %

Implanté dans les locaux du Centre de Ressources, Domolandes comprend trois entités complémentaires sur 4 723 m² (Shon) :
- Une pépinière de 1 095 m² (surface utile) dédiée à l'accompagnement d'une vingtaine d'entreprises mais aussi à l'accueil des acteurs économiques partenaires. (bureaux de passage),
- Un hôtel d'entreprises de 2 600 m² (surface utile) – 4 cellules de 260 m² et 12 cellules de 130 m² -  dédié à l'accompagnement et au développement des entreprises hébergées en vue de leurs prochaines implantations sur la zone Atlantisud (ou dans le département),
- Une plate-forme technique dotée des moyens nécessaires au conseil et à l'accompagnement des porteurs de projets et des entreprises. Des formations ad hoc pourraient compléter les prestations proposées dans les domaines stratégiques retenus.

L'importance du marché du BTP dans les Landes (3 200 entreprises, 11 000 emplois, 1,2 milliards d'euros de chiffres d'affaires) et l'attractivité démographique soutenues du secteur côtier sud landais constituent également une opportunité forte pour positionner Domolandes comme acteur référent de la construction durable.
Autre atout majeur : la volonté réaffirmée du Conseil départemental de soutenir fortement le développement du Parc Atlantisud et de Domolandes.
 
En savoir plus : www.domolandes.fr

Le renouveau des activités sidérurgiques

L'estuaire de l'Adour a été jusqu'en 1964 le siège d'activités sidérurgiques lourdes (Forges de l'Adour).

Le groupe italien Beltrame a décidé en 2008 d'implanter un laminoir sur la rive landaise de l'estuaire (150 emplois) à proximité des Aciéries de l'Atlantique (groupe espagnol CELSA présent depuis une dizaine d'années).

Ce sont près de 400 salariés qui opéreront dans le secteur du travail des métaux sur la rive landaise du port industriel de l'Adour et à terme 1,5 million de tonnes d'acier seront traités annuellement.


• EN SAVOIR PLUS SUR...

La puissance de la filière "sport de glisse"

Le surf est un sport pratiqué sur les vagues landaises depuis les années 60, le département compte parmi les plus beaux « spots » au monde pour ce sport. Les Landes accueillent chaque année la seule étape du continent européen du championnat du monde de surf sur les vagues d'Hossegor.

Depuis le début des années 80, ce sport est devenu une véritable filière économique puisque la plupart des grandes marques de la filière « glisse » résident sur les Landes et ont même leur siège social Europe ici, à l'instar de Billabong ou Rip Curl
Artisanale au départ, cette filière pèse désormais 1 000 emplois directs dans notre département.

Si la fabrication des textiles (75%) n'est pas réalisée en France, le marketing, la conception et la logistique sont la plupart du temps landais.

Les Landes, leader pour les productions agro-alimentaires

- 1er rang pour le maïs grains,
- 1er rang pour le maïs doux,
- 1er rang pour le maïs semences,
- 1er rang pour la production de foie gras,
- 1er rang pour la production de carottes,
- 1er rang pour la production de truites d élevage,
- 1er rang pour la production de cailles d élevage.

L' industrie agro-alimentaire landaise est puissante et diversifiée et contribue à perpétuer l' image des Landes , terre de bon goût et de produits de qualité

> Les grands noms de l'industrie agro-alimentaire présents dans les Landes : Labeyrie | Delpeyrat | Bonduelle | Fermiers landais | Maïsadour | Euralis | Viviers de France | Aqualande | Légum'Land | Rougeline

Les Landes et les pôles de compétitivité

Le département des Landes est membre fondateur des pôles de compétitivité en Aquitaine :
Aerospace Valley pour l'aéronautique et l'espace,
Xylofutur pour la filière bois,
Alpha pour le laser mégajoule,
Agrimip pôle dédié aux activités agro-alimentaires issu de la Région voisine de Midi-Pyrénées élargit depuis 2012 son périmètre d'actions au Grand Sud-Ouest et permettra l'émergence de projets de recherche et développement associant les entreprises, les laboratoires et les centres de formation.
 
Le pôle Xylofutur est particulièrement important puisqu'il engage fortement l'avenir de la filière liée à l'exploitation forestière.

Le développement du marché de la maison bois, l'adaptation du pin maritime à cette filière, le développement d'une chimie verte (cellulose) et une optimisation de l'usage de la ressource forestière constituent les axes principaux du contrat d' objectifs du pôle Xylofutur.

Les inquiétudes de la filère Bois / Papier / Forêt

La filière bois / papier / forêt reste le premier employeur industriel du département avec près de 5 000 emplois.

Les tempêtes de 1999 et surtout 2009 (37 millions de m3 de bois abattus sur le massif) ont créé une forte tension sur la disponibilité de la ressource pour les industries existantes.

A moyen terme, le développement de la filière biomasse / bois énergie et l'extension des projets de fermes photovoltaïques contribuent également à inquiéter les industries traditionnelles de transformation du bois (pâte à papier, panneaux, parquets, lambris).

Les besoins croissants en maïs grain destinés a la production de bioéthanol constituent un autre enjeu pour la conquête des espaces landais.

Le stockage sous aspersion de près de 4 millions de m3 permet aujourd'hui encore de répondre aux attentes à court terme des industriels.