Projet d'aménagement de Tosse

Projet d'aménagement de Tosse

Pôle touristique, golfique & résidentiel de Tosse

Un projet de développement économique et territorial

Dans un département durement frappé par le chômage (31 356 demandeurs d’emplois à fin septembre 2014, plus forte hausse en Aquitaine), où le tourisme représente 20 000 emplois directs et indirects),
il est essentiel d’investir dans la création de nouveaux équipements pour maintenir une offre toujours attractive.
 

L’économie touristique a radicalement changé ces 5 dernières années

D’une part, la concurrence entre les destinations s’est exacerbée, nécessitant la création d’une offre distinctive. D’autre part, la clientèle touristique est plus volatile qu’auparavant et de plus en plus exigeante sur la qualité des offres.
Pour rester compétitive, l’offre touristique de notre terri- toire doit se renouveler et monter en gamme.

Face au vieillissement d’une partie des aménagements

Conçus il y a une quarantaine d’années, et face à l’exigence croissante de la clientèle, le Conseil général des Landes et les collectivités locales se sont engagés dans une politique de développement équilibré.
L’objectif ? Créer une nouvelle génération d’équipements non seulement très qualitatifs et animés toute l’année, mais également porteurs d’emplois non dé- localisables et facteurs d’attractivité pour notre territoire.

Pour minimiser la consommation d’espace et éviter le mitage du territoire

Il est important d’optimiser l’utilisation du foncier en travaillant sur la densification des projets.
La volonté est de préserver le patrimoine naturel re-marquable auquel les Landais sont très attachés et qui constitue un atout majeur pour les 2,5 millions de touristes que nous accueillons chaque année.

Le projet doit permettre de créer 300 emplois non délocalisables et diversifiés

Dans les métiers de l’hôtellerie, de la restauration, du commerce, de l’anima-tion et du sport. À ces emplois permanents s’ajoutent 100 emplois saisonniers.
Par ailleurs, la phase de travaux échelonnée sur 10 ans permettra la création d’environ 600 emplois en équivalents temps plein sur la période.

La dimension économique du projet

Investissement
> Investissement total : 270 M€
> Investissement par nature
- Urbanisme et habitat : 70 %
- Golfs, hébergements marchands et équipements sport/loisirs : 20 %
- Infrastructures et équipements publics : 10 %

Chiffres d’affaires estimés
> Ensemble golfique et hébergement touristiques : 11 M€

Emplois estimés
> Chantier : 600 équivalent temps plein (ETP) annualisés
> Exploitation :
- Emplois directs : 250 ETP et 100 saisonniers
- Emplois indirects induits par la fréquentation touristique : 60 ETP

Repère
Dépense moyenne journalière d'un golfeur : 130€

Un ensemble golfique, un quartier résidentiel et des équipements de loisirs

Le projet d’ensemble golfique comprend trois parcours (2x 18 trous, 1x9 trous), une académie de golf, un «club house», un hôtel. Le projet d’un golf touristique, complémentaire à l’offre existante, figurait parmi les objectifs du schéma départemental du tourisme voté à l’unanimité en 2009 par l’Assemblée départementale. Depuis 2011, le projet de Tosse est soutenu par la Fédération Française de Golf dans le cadre de sa candidature à l’accueil de la Ryder Cup, qui se déroulera en 2018 sur le golf national de Guyancourt (Yvelines).

Les parcours de golf devront être adaptés

A tous les âges et à tous types de niveaux : débutants, confirmés ou professionnels. L’ensemble golfique devra s’engager à préserver la biodiversité du site mais aussi la ressource en eau en réutilisant les eaux usées.
Il devra se doter des atouts nécessaires pour recevoir le label « European Tour Destination », qui récompense les plus beaux golfs européens et valorisent la destination à l’échelle internationale.

Ces équipements sportifs s’intégreront dans un éco-quartier

résidentiel pour garantir une animation permanente. Une résidence de tourisme et des lo-gements sont à l’étude. Ce nouveau quartier devra être exemplaire et innovant en matière de gestion des énergies, des déchets et de l’eau, de circulations douces et bien sûr d’habitat.
Il proposera une grande diversité de logements (individuels et collectifs, accession à la propriété, logements sociaux) afin de répondre aux besoins du territoire, dans la continuité de sa dé- marche de transition énergétique.

Le projet devra intégrer des équipements de loisirs

Ouverts à tous, golfeur ou non golfeur : SPA, espace de fi tness et de remise en forme, piscines extérieure et intérieure, jeux aqualudiques, terrains multisports, espace de restauration et salles de séminaires.

Un partenariat national et régional

Maître d’ouvrage
> Syndicat mixte Landes Océanes (Conseil général : 70 %, Communauté de com- munes MACS : 30 %)
> Mandataire : SATEL

Partenaires
> État (ministères en charge du tourisme et des sports, Atout France, Préfecture des Landes)
> Fédération française de golf
> Conseil régional d’Aquitaine

Un large dialogue territorial jusqu’en décembre 2015

Un vaste dialogue territorial va s’engager avec les acteurs du territoire et la population. Ce dialogue doit permettre de débattre du projet et de l’enrichir. A partir des résultats de cette concertation et des études complémentaires, la décision de créer une zone d’aménagement concerté (ZAC) sera prise en janvier 2016.

Un site internet dédié au projet

Il présente l’ensemble des études à ce jour disponibles, précise le calendrier et la méthode opérationnelle de dialogue que nous proposons aux acteurs et aux habitants du territoire. Cet espace d’information et d’échange accueille des contributions.

> Découvrez le site dialogue-territorial-tosse.fr
Chacun peut s’y informer, exprimer son avis et suivre – pendant un an - l’avancée de la démarche de dialogue territorial.

Des ateliers thématiques dans le territoire avec des personnes ressources

L’objectif est d’étudier et d’enrichir le projet sur les volets économique, environnemental, social, habitat, sportif, éducatif et culturel.

Un comité consultatif du projet

Il réunit des élus locaux, des acteurs écono-miques, des acteurs sociaux, environnementaux, touristiques, sportifs et éducatifs. Ce comité est chargé de suivre les différentes étapes de la concertation. Il peut émettre des contributions et prépare l’organisation des ateliers thématiques.

  

À partir de mai 2015 s’ouvrira une nouvelle phase de concertation

Elle consistera à associer tous les habitants du territoire sur la base d’un projet enrichi par la première étape. Le dialogue direct avec les habitants s’appuiera sur des échanges dans les mairies des communes concernées par le périmètre d’étude et des communes limitrophes.
Des réunions publiques seront organisées à l’automne 2015 pour dresser le bilan de cette phase de concertation.
 

  

Retour