Crise aviaire: le Département vote 1M€ de crédits d'urgence

Crise aviaire: le Département vote 1M€ de crédits d'urgence

12-02-2017

Crise aviaire: le Département vote 1M€ de crédits d'urgence

C'est par le vote d'une motion de soutien aux filières palmipèdes à foie gras et volailles maigres que s'est achevé, lundi, le débat d'orientations budgétaires du Département. Au 13 février, 94 foyers hautement pathogènes ont été recensés dans les Landes et 1,350 million de têtes ont été abattues sur 227 élevages.

Malgré les abattages préventifs par zones décidés par le gouvernement, l'épizootie qui frappe aussi la filière volailles maigres (abattages et non-mise en place de poussins en zones sanitaires) n'est toujours pas stabilisée en Chalosse et à l'ouest du département.

Aussi, Henri Emmanuelli a-t-il suggéré un nouveau vide sanitaire pour clarifier la reprise de production de canards : « Au point où nous en sommes arrivés, il vaudrait mieux tout abattre qu'on sache à quelle date on pourrait reprendre la production », a dit le président du Conseil départemental en séance. Des mots salués par Pierre Mallet, élu d'opposition et éleveur à Benquet, qui craint « des dégâts collatéraux qu'on ne mesure pas encore ».

En soutien, 1M€ d'aides (accompagnement de trésorerie, analyses sanitaires, 2€/heure pour les entreprises de l'aval en activité partielle...) ont été annoncées pour ces filières par Odile Lafitte, vice-présidente en charge de l'agriculture.

Le transport scolaire restera gratuit

Auparavant, les élus se sont penchés sur les orientations budgétaires 2017 qui s'élèvent à 482 millions d'euros, en baisse de 1,4% du fait du transfert de compétences « transports » à la région par la loi NOTRe. Ce fut l'occasion pour le premier vice-président Xavier Fortinon de confirmer que la gratuité des transports scolaires, un marqueur du Département, serait conservée grâce à un accord avec la région Nouvelle Aquitaine.

L'investissement global sera maintenu à un niveau élevé, 110M€ dont 53,4 consacrés directement aux travaux d'infrastructures et à la rénovation des collèges. D'ailleurs, a souligné Dominique Coutière, 1.141€ sont dédiés aux collèges par Landais et par an, soit quasiment le double de la moyenne régionale (610€/hab/an).

2017 sera aussi une année de grands travaux en matière d'aménagement routier (6,6M€) avec notamment le lancement du contournement du port de Tarnos pour séparer les flux économiques et touristiques. L'année aussi des 14.000 premières prises optiques dans le cadre du déploiement du très haut débit (5M€).

Au chapitre Solidarités, à souligner le projet de village Alzheimer (3M€ en 2017) dont le Groupement d'intérêt public vient d'être créé, ou encore le mieux vieillir à domicile par le numérique. Par ailleurs, l'offre de logements sociaux sera augmentée grâce à un nouveau partenariat avec des bailleurs sociaux.

Quant à la dette, elle s'accroît a relevé M. Coutière, mais elle reste encore bien en-deçà de la moyenne régionale (458€ par Landais contre 581). Le tout dans un contexte de baisses des dotations de l'Etat puisqu'en trois ans, 25M€ ont été perdus au titre de la dotation globale de fonctionnement.

Du côté des ressources fiscales, il n'y aura pas d'augmentation des taux. Aujourd'hui, la taxe foncière coûte aux Landais 162€ par habitant et par an, contre 204 en moyenne régionale.

Aucun commentaire actuellement.

Laisser un commentaire

 

Voir toutes les actualités