Avant et après le collège

Avant et après le collège

Aides pour l’enseignement du 1er degré

Les près de 34 000 élèves landais scolarisés dans les 347 écoles relevant du  1er degré (hors enfant de moins de 3 ans) représentent plus de la moitié de la population scolaire landaise.

Les écoles maternelles et élémentaires ont une double mission de socialisation et d’éducation, prise en charge par trois cycles spécifiques :

  • le cycle des apprentissages premiers, qui se déroule entièrement à la maternelle
  • le cycle des apprentissages fondamentaux, qui commence dès la grande section en maternelle et se poursuit pendant les deux premières années de l’Ecole élémentaire
  • le cycle des approfondissements qui correspond aux trois dernières années de l’école élémentaire et débouche sur le collège.

Depuis de nombreuses années, considérant l’importance que revêt la qualité des équipements dédiés à l’enseignement pour la meilleure éducation des jeunes landais, le Département soutient les communes (et groupements de communes compétents) dans leurs efforts d’amélioration de l’accueil dans les écoles de notre Département.

Si les bâtiments des écoles maternelles et primaires sont à la charge des communes, l’action du Département s'inscrit dans une politique globale pour un meilleur aménagement de l'espace départemental et de la qualité du service public éducatif au bénéfice des jeunes landais.

Cette aide départementale prend la forme d’une subvention accordée aux communes et groupements de communes pour des travaux de construction, restructuration tendant à une adaptation aux normes pédagogiques ou de réhabilitation des bâtiments scolaires du premier degré (salles de classe, restaurant scolaire...).

► Consultez ici le Règlement départemental d'aide à la construction, restructuration et réhabilitation des bâtiments scolaires du 1er degré et la liste des communes aidées depuis 2010.

Dès sa promulgation , la réforme des rythmes éducatifs a été mise en oeuvre de façon volontariste et innovante sur la plus grande partie du territoire. Le Département a apporté une 1ère contribution décisive en maintenant la gratuité des transports scolaires et en co-élaborant avec les territoires leur organisation.

Dans la prolongation de cet engagement initial, deux dispositifs ont été mis en place afin d'accompagner les acteurs des politiques éducatives sur le Département :

- une aide à l'évaluation des Projets éducatifs territoriaux (PEDT) 

- un soutien à CANOPE Académie de Bordeaux pour la mise en oeuvre d'une formation partagée des intervenants des temps de vie de l'enfant (enseignants, animateurs, éducateurs sportifs...) leur permettant de mobiliser l'ensemble des ressources éducatives du territoire dans le cadre de collaborations créatives.

L'enseignement supérieur et la recherche  

L'Aquitaine compte cinq universités, réparties sur sept agglomérations, qui proposent des formations universitaires spécifiques et généralistes.

Le Département joue, depuis plus de quinze ans, un rôle déterminant dans le développement sur son territoire de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le cadre de l'enseignement supérieur dans les Landes est constitué principalement, des trois départements de l'I.U.T. de Mont-de-Marsan (Université de Pau et des Pays de l'Adour), de l'Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (E.S.P.E.) et de l'Institut du thermalisme à Dax (Université de Bordeaux), représentant plus de la moitié des étudiants dans les Landes. Les effectifs se répartissent ensuite dans les cursus du "secteur social", de technicien supérieur et de préparation aux grandes écoles. Au total, 2 123 étudiants ont formé la cohorte landaise durant l'année scolaire 2015-2016.  

L'Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE) des Landes est la seule antenne d’Aquitaine a bénéficier gratuitement de locaux mis à disposition par le Département qui soutient également l’Institut du Thermalisme par l’attribution d’importantes subventions.  

Pour l’IUT situé à Mont-de-Marsan, le soutien du Département se concrétise par un partenariat avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA). L’engagement du Département vise à soutenir des actions spécifiques menées sur le territoire des Landes dans des domaines intéressant son économie (bois, agro-alimentaire…) ainsi que des travaux concernant la valorisation du patrimoine ou la gérontologie.

En outre, les programmes de recherche appliquée réalisés par les universitaires en complémentarité des actions d’enseignement sont encouragés par le Département, notamment sous forme d’allocations aux étudiants chercheurs et d’aides pour l’organisation de manifestations d’importance scientifique.

Après avoir assuré la maîtrise d’ouvrage de l’extension des bâtiments « Sciences et Génie des matériaux » de l’IUT landais, le Département a investi dans deux halles technologiques, équipement déterminant pour les enseignements de l’IUT et pour les transferts de technologie qu’il permettra avec les entreprises des filières concernées.

L'UPPA propose un projet de construction d'une halle technologique "très haut débit" ainsi que les enjeux afférents en terme d'enseignement supérieur, de recherche, d'innovation et de développement économique. Ce projet, évalué à un montant d'environ 1,5 M € apparaît en cohérence avec le projet départemental jeunesse au sein duquel le développement de l'offre de formation constitue un axe fort du volet "donner la possibilité aux jeunes de choisir leurs parcours".

Compte tenu de ces éléments, et bien qu'il ne s'agisse pas d'une compétence légale, l'Assemblée départementale a décidé d'assurer la maîtrise d'ouvrage de la construction d'une halle technologique "très haut débit" sur le site de l'IUT de Mont-de-Marsan et de participer au financement de cette opération. La programmation de cet équipement a été intégrée au Contrat de Plan Etat Région 2015-2020.