Fil Info

Fil Info

  • 02/07/2019 COMMUNIQUé | SUITE à L'ACCORD DE LIBRE-éCHANGE DU 28 JUIN

    Communiqué de Xavier FORTINON, Président du Conseil départemental des Landes

    Salué par le Président de la République, l’accord de libre-échange conclu, vendredi 28 juin, entre une Commission européenne à bout de souffle et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) est un très mauvais coup porté à notre agriculture.

    ll va pénaliser à la fois les producteurs et les éleveurs, qui seront soumis à une concurrence déloyale mais aussi les consommateurs attachés à la qualité et la sécurité de l’alimentation.

    Ce scénario catastrophe aurait pu être évité.

    Il suffisait que la France dise non !

    Au lieu de cela, le chef de l’État et son gouvernement ont soutenu cet accord commercial…et menti aux Français. Pourquoi sinon demander une montée en gamme de la qualité et des normes environnementales, si c'est pour importer des produits contraires à cet effort ?

    Pourquoi organiser des états généraux de l’alimentation si c’est pour ouvrir grand les portes à un pays, le Brésil, qui a homologué plus de 239 pesticides depuis janvier ?

    Ces contradictions ne sont pas à la hauteur de l’enjeu : une mutation de l’agriculture aussi importante que celle qui est intervenue après la seconde guerre mondiale.

    L’accord doit maintenant être discuté par chaque État membre de l'Union et au Parlement Européen. Le Département des Landes, qui soutient les agriculteurs engagés dans les démarches qualité et l’accompagnement des démarches respectueuses de l’environnement, poursuivra évidemment ses efforts en ce sens et va saisir le Ministre de l’Agriculture pour que la France renonce à cette volte-face incompréhensible.

Voir tout le Fil info