A la découverte du Pays morcenais

La région de Morcenx, aussi appelée le Brassenx, du nom d’une ancienne baronnie, est surtout connue pour son passé industriel. Le nombre important d’usines à bois, entre autres, a favorisé l’arrivée du chemin de fer en 1854, ainsi que l’essor économique et démographique de la région.

De plus, la découverte d’un gisement de lignite a donné lieu à l’implantation en 1959 d’une centrale thermique qui a fonctionné jusqu’en 1992.

Aujourd’hui, le site d’exploitation, d’une superficie de 2 600 ha, a été reconverti en espace naturel et classé en Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage. Les mines à ciel ouvert sont devenues de grands lacs qui s’étendent sur plusieurs centaines d’hectares. Celui d’Arjuzanx est ouvert au public : baignade surveillée en saison estivale, activités nautiques, promenades pédestres, équestres et à vélo.

La réputation actuelle du site vient du fait que la grue cendrée, grand oiseau migrateur, en a fait son principal lieu d’hivernage en France (1er dortoir européen).

Le spectacle des envols et des rentrées du gagnage à l’aurore et au crépuscule est fabuleux.

Le Pays Morcenais est riche aussi par son patrimoine religieux et vernaculaire. Les églises romanes d’Arjuzanx et de Garrosse, les chapelles d’Ygos- Saint-Saturnin et d’Ousse- Suzan (où se tient, le jour de la saint Michel, une grande foire régionale dont l’origine remonte au Moyen-Âge), les sources votives (connues pour leurs vertus guérisseuses ou miraculeuses), les lavoirs, les kiosques à musique, le château de Castillon du XVIIIe siècle à Arengosse (où Théophile Gautier trouva son inspiration pour son « Capitaine Fracasse »), sont autant d’éléments mis en scène dans les circuits de randonnée.

Le territoire est traversé par l’un des chemins de Saint-Jacquesde- Compostelle (la Voie de Tours) qui passe à Onesse-et- Laharie (église fortifiée fondée par les chevaliers de Malte) et Lesperon, où les pèlerins atteignaient la fontaine Saint- Jean pour y boire et s’y laver.

Visualiser la carte du secteur.

Rando guide en vente dans les offices de tourisme, librairies et maisons de la presse (2 €).