A la découverte des Landes de Roquefort

C’est une région de transition entre le plateau de la Haute- Lande, où règne le pignada, et les collines bocagères de l’Armagnac. Elle est traversée par deux rivières importantes : la Douze (ou Doulouze) et l’Estampon, aux nombreux petits affluents qui creusent profondément dans le calcaire crétacé, formant, de manière surprenante pour les Landes, de véritables gorges (club de canoë-kayak à Roquefort).

Roquefort s’est érigée à la confluence des deux rivières et fut très tôt fortifiée. Possession du Vicomte du Marsan au Xe siècle, elle devint bastide en 1357.

Un patrimoine riche parsème le « pays », situé sur la voie de Vézelay qui mène à Saint-Jacquesde- Compostelle. La chapelle de Lugaut à Retjons et les ruines de la commanderie de Bessaut à Lencouacq témoignent de cette célèbre pérégrination. Labastided’Armagnac et Saint-Justin sont les deux joyaux architecturaux des bastides landaises.

La forêt foisonne de richesses floristiques et faunistiques : alternance de landes humides aux nombreuses lagunes parsemées de molinie (graminée du terroir) et de landes sèches ou asséchées pour les besoins de la sylviculture ; fougères, genêts, bruyères forment souvent un sous-bois coloré. Au détour d’un chemin, on peut surprendre un chevreuil ou l’envol d’une colonie de palombes. Les grues cendrées se ravitaillent, l’hiver venu, sur les immenses champs cultivés du « poteau ».

Enfin trône, sur son airial, la majestueuse maison à colombages, siège originel de la vie agropastorale pré-sylvicole.

Visualiser la carte du secteur.

Rando guide en vente dans les offices de tourisme, librairies et maisons de la presse (2 €).