À Angresse, une rentrée particulière dans le 39e collège landais

À Angresse, une rentrée particulière dans le 39e collège landais

31-08-2020

À Angresse, une rentrée particulière dans le 39e collège landais

Dans un contexte sanitaire inédit, 17 200 élèves reprennent le chemin des collèges publics landais. Le Département compte désormais 39 établissements, afin de s'adapter aux évolutions démographiques.

C'est une inauguration spéciale, masquée et en petit comité, qui s'est tenue lundi 31 août au collège départemental d'Angresse, le 39e des Landes. Pas de collégiens pour couper le ruban puisqu'ils y rentraient le lendemain, ni de représentants de la vingtaine d'entreprises ayant participé à ce vaste chantier d'un coût global de 17 millions d'euros.

En raison des conditions sanitaires, seules une vingtaine de personnes étaient présentes, et une visite virtuelle a été envoyée par mail aux habituels invités pour les associer à l'événement malgré tout.

Géothermie et verrière sur plafond de bois

Pas question pour autant de bouder le plaisir de voir un nouveau collège ouvrir ses portes. "C'est une journée particulière dans un contexte inédit, tous les efforts ont convergé" pour que l'établissement de conception bioclimatique (géothermie, lumière naturelle...) puisse ouvrir à temps, s'est félicité le président du Conseil départemental, Xavier Fortinon, dont les premiers mots ont été pour les initiateurs du projet, Henri Emmanuelli et Arnaud Pinatel, l'ex-maire d'Angresse dont la commune a cédé gratuitement le foncier.

Alors qu'une semaine avant la rentrée, tous les corps de métiers peaufinaient encore les derniers détails, les odeurs de peinture "ont la fraîche saveur d'une victoire contre la montre", a renchéri la préfète Cécile Bigot-Dekeyser, tout en saluant la beauté du gymnase avec mur à gauche, cofinancé par le Département, l'Etat et la commune, et qui sera intégré au patrimoine communal pour le bénéfice de tout un territoire.

7 collèges construits depuis 2004

Les travaux qui auraient dû s'achever avant l'été, ont en effet été stoppés nets par le confinement Covid-19. Le Principal du collège, Daniel Baillieu, a donc tenu à tirer son chapeau aux services du Département, au maître d'œuvre et aux entreprises qui se sont démenées pour tenir les délais. "J'ai eu des moments de doute, a-t-il avoué, mais on m'a toujours garanti que tout serait terminé en temps et en heure".

Et sous la verrière du plafond de bois en pin maritime, l'enthousiaste responsable a loué l'esthétisme, l'ergonomie, la modernité et la luminosité des lieux qui accueilleront, cette année, 465 élèves venus d'Angresse, Tosse, Saubion et Bénesse-Maremne. Des effectifs qui pourront grimper jusqu'à 600 maximum.


Ailleurs, les travaux continuent !
À côté de la réalisation phare du collège d’Angresse, le Département mène de front plusieurs chantiers d’extension et de modernisation des collèges landais :
- Les logements de fonction de Jean-Moulin à Dax ont été livrés cet été
- À Rion-des-Landes, la réfection de la demi-pension (cuisine + laverie + salle de restauration) se poursuit (2 M€)
- Une cuisine de production est en cours de création au collège Jean-Rostand de Mont-de-Marsan (1,3 M€)
- Deux opérations de restructuration démarrent prochainement à Grenade-sur-l’Adour (septembre / octobre) et Lubet-Barbon à Saint-Pierre-du Mont (dernier trimestre 2020)
 

C'est une marque de fabrique des politiques du Département, conserver des collèges à taille humaine pour travailler dans de meilleurs conditions
Xavier Fortinon, Président du Conseil départemental des Landes

Au passage, le président, après avoir souligné que le Département fournirait deux masques en tissu lavables à chaque collégien pour pallier l'absence de dotations de l'Etat, a rappelé la gratuité prolongée des transports scolaires dans les Landes ainsi que l'opération "un collégien, un ordinateur portable" qui s'est révélée "fort utile en période de crise sanitaire" avec le travail à distance.

Les collèges sont en effet au cœur du projet éducatif départemental. Depuis 2004, les Landes ont ainsi construit 7 établissements, et dans la même période, il y a eu environ 2 500 élèves de plus sur l'ensemble des collèges publics landais (+ 17 %). Ce 39e établissement répond donc à un besoin démographique alors que les projections de l'Insee n'anticipent un infléchissement d'effectifs qu'à partir de 2022, a souligné M. Fortinon : "110 collégiens de plus sont attendus cette année" et "à tous, élèves et professeurs, nous souhaitons la meilleure rentrée qui soit".


Le Département agit aussi dans le primaire et l'enseignement supérieur
Le Département subventionne les travaux menés par les communes et leurs groupements au bénéfice de leurs écoles. Les subventions déjà allouées depuis 2017 par le Département pour la restructuration ou la réhabilitation des bâtiments scolaires du 1er degré concernent 41 projets et s’élèvent à un montant total de plus de 2,5 M€.

En complément de ses partenariats avec l’Institut du thermalisme et l’IUT, le Département soutient financièrement le dispositif PASS (Parcours Spécifique "accès Santé") à Dax et il a également conduit le projet de Halle technologique "Très Haut Débit" (1,50 M€) réalisée à l’IUT de Mont-de-Marsan.

Une collaboration nouvelle (création d’une Chaire Bois) a été engagée avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et se concrétise sur Agrolandes.

Propriétaire du site de l’INSPE de Mont-de-Marsan et apportant un soutien financier à cet établissement, le Département est partenaire du Campus connecté qui ouvre sur ce site à la rentrée de septembre 2020, ainsi que de l’Université Populaire des Landes, qui propose notamment la capacité en Droit.
 

 

Voir toutes les actualités