Education artistique & culturelle

Education artistique & culturelle

L’Éducation artistique & culturelle : un enjeu pour le Département des Landes

Accueil de classe, Abbaye d Arthous © S.ZambonL'éducation artistique et culturelle répond à un impératif de démocratisation de la culture. Il s'agit en effet de favoriser l'accès de l'ensemble des enfants et des jeunes à l'univers de l'art et de la culture, grâce à des dispositifs qui rythment leur scolarité, de la maternelle à l'université, et qui tendent à se prolonger en dehors du cadre scolaire.

La réalisation de cet objectif repose sur trois axes :
► le rapport direct aux œuvres
► l'approche analytique et la construction du jugement esthétique
► la pratique artistique

L'action éducative s'appuie sur différents dispositifs : Ateliers de pratique artistique, classes à projet historique, patrimonial ou artistique, classes culturelles, ateliers scientifiques et techniques, chorales, chartes, jumelages, résidences d'artistes, dispositifs d'éducation à l'image (École au cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma, ciné-lycée), etc...

L’accompagnement des opérateurs culturels

La mise en œuvre de cette politique implique un partenariat avec l’ensemble des acteurs du territoire : équipes éducatives, opérateurs culturels, collectivités territoriales, milieu associatif... Il encourage une plus grande ouverture des écoles et des établissements scolaires sur leur environnement culturel proche.
Le Département a ainsi consacré en 2013 un budget de : 130 700 €

► Jeunesses Musicales de France pour son programme de diffusion musicale auprès des écoles primaires
Du cinéma plein mon cartable pour son programme d’éducation à l’image et pour les opérations école au cinéma et collèges au cinéma
La Ligue de l’enseignement pour son programme de diffusion de spectacles vivants «Rev’en Scène»
Les Centres Musicaux ruraux pour leur programme d’éveil à la musique au sein des écoles
L’APEME 40 (association des professeurs d’éducation musicale et d’écoles) pour son projet choral réunissant chaque année plus de 750 élèves d’une vingtaine de collèges du département.

Le Département des Landes participe de plus chaque année à la prise en charge des transports en consacrant 100 000 € pour l’accès des jeunes à la Culture.

Culture en herbe, un dispositif innovant

La Cie Androphyne à Soustons © Androphyne Le dispositif « Culture en Herbe » vise à promouvoir l'éducation artistique et culturelle des collégiens du département des Landes.

Il s'agit de travailler sur les représentations de chacun pour créer une « familiarité » avec les lieux de la culture et de l'art. Les objectifs sont de rendre le jeune actif et en mesure de porter un regard exigeant et critique sur les œuvres et de le rendre acteur de sa pratique par une appropriation personnelle. Il s'agira aussi d'offrir aux équipes artistiques un temps de création en immersion avec un public spécifique, permettant de créer de nouveaux modes de démarches artistiques partagées.

« Culture en herbe » propose ainsi d'inviter au sein d'un collège candidat, un artiste ou une équipe artistique durant une année scolaire afin d'y mener un travail de création sur le mode de la « création partagée ». Tous les champs artistiques sont concernés (danse, théâtre, musique, arts visuels, écriture,...).

Le dispositif concerne chaque année 4 à 5 collèges du département. Le budget global de 60 000 € est pris en charge pour 50 000 € par le Département et pour 10 000 € par la DRAC Aquitaine.
Chaque collège retenu pour Culture en herbe participe financièrement ou logistiquement à l’accueil des équipes artistiques.

En savoir +
 

Les musées départementaux

Les musées départementaux d'Arthous et de Samadet développent des actions en faveur des milieux scolaires, qu’il s’agisse d’élèves du primaire, de collège et de lycée.

Favoriser la rencontre des publics scolaires avec des oeuvres et des artistes

Accueil des scolaires a l Abbaye d Arthous © S. Zambon | Dpt40Dotés de services éducatifs, le musée de la faïence et des arts de la table à Samadet et l’Abbaye d’Arthous reçoivent en moyenne, chaque année, plus de 1 000 élèves dans le cadre de visites ponctuelles, d'ateliers d'initiation, de parcours éducatifs sur plusieurs cycles ou de projets partenariaux au long cours avec des établissements scolaires.

Cette fonction éducative, rappelée par la loi sur les Musées de France en 2002, est investie par les musées départementaux comme une mission fondamentale d'accès pour tous à la culture, au patrimoine et aux œuvres.

Elaborée en concertation avec les services départementaux de l'Education Nationale et l'atelier Canopé40, cette offre poursuit 3 objectifs :
Accueil scolaire, Samadet © S.Zambon> La fréquentation de lieux de culture, le rapport direct aux œuvres et aux patrimoine,
> La rencontre avec des professionnels du patrimoine ou des artistes,
> La pratique artistique dans le cadre d'ateliers d'initiation ou de création.

En plus d'une offre permanente « classique » proposée à la journée ou à la demi-journée, les musées départementaux d’Arthous et de Samadet déploient des projets pédagogiques spécifiques.

Accueil scolaire, Samadet © S.Zambon | Dpt40► Projets partenariaux avec les établissements scolaires
Arthous et Samadet développent des partenariats avec des établissements scolaires, inscrivant le musée dans le parcours pédagogique des élèves.

► Accueil d’artistes, de créateurs, de scientifiques en résidence
Les musées départementaux organisent des résidences d’artistes ou de scientifiques qui bénéficient aux territoires, en renforçant la présence de créateurs et de chercheurs auprès des populations.

► Dispositif national "La classe, l’œuvre !"
Initiée par les ministères de la Culture et de l’Education nationale, cette opération consiste à inviter les élèves à étudier tout au long de l'année scolaire une œuvre ou un objet conservé par un musée de proximité à en concevoir une médiation présentée lors de la Nuit des musées.
Les deux musées départementaux s'inscrivent dans ce dispositif à travers un parcours durant lesquels les élèves s'approprient une œuvre, rencontrent des artistes ou des artisans d’art et se font les « passeurs » lors d'un temps de restitution public.

► Proposition d’ateliers ou d’animations en famille
Soucieux de contribuer à fonder une culture artistique personnelle riche et diversifiée dans une complémentarité du temps scolaire, les musées départementaux organisent, pendant les vacances scolaires, des animations et des ateliers de pratique destinés aux familles. Ouverts à tous, et notamment aux plus jeunes, ces ateliers ont pour vocation de faire découvrir le patrimoine sous une forme ludique, impliquant parents et enfants -ensemble- dans une dynamique d'échanges, de partage, d'initiation ou de création.

Musée départemental de la faïence et des arts de la table à Samadet

Accueil scolaire, Samadet © S.Zambon | Dpt40Au cœur des Landes, Samadet est devenu célèbre grâce à sa « Manufacture royale de fayances » créée en 1732 et qui a produit pendant près de 100 ans des pièces aux décors riches et caractéristiques qui ont fait sa réputation. C’est l’histoire de la faïence de Samadet et celle des arts de la table que le musée départemental raconte dans son parcours permanent.

Accueil scolaire, SamadetDepuis 4 ans, l'équipe fait de l’accueil des scolaires une priorité. Elle développe des actions pédagogiques sur les thèmes de la céramique et des arts de la table qui conjuguent la découverte de collections patrimoniales à un atelier de pratique artistique. Certaines actions s’inscrivent dans des dispositifs spécifiques :
  
► « À la découverte des musées : comprendre un musée »
Projet DAAC mis en place par le Rectorat de Bordeaux. Déployé sur plusieurs séances, ce projet a pour ambition de familiariser les élèves avec le monde des musées et pour objectifs de leur faire découvrir leurs missions et les différents métiers qui les font vivre. Cette action intéresse les enseignements dans le cadre des EPI en collège, des TPE et enseignements d'exploration en lycées généraux ou professionnels.

Musée en mouvement
Accueil scolaire, Samadet © S.Zambon | Dpt 40Le musée de la faïence et des arts de la table à Samadet est le premier musée landais à s’inscrire dans ce nouveau dispositif DAAC-Rectorat de Bordeaux. Il s'est associé au lycée professionnel Jean d'Arcet (Aire-sur-l'Adour) et à la chorégraphe Johanna Etcheverry (Compagnie Traversée - Bayonne) pour un projet de création chorégraphique destinée à revisiter l’espace du musée et à développer l’expression sensible. La performance in situ ou filmée est diffusée lors de la Nuit européenne des musées.

Accueil scolaire, Samadet► Ateliers de pratique en famille
Le Musée de la faïence et des arts de la table propose en outre des ateliers familiaux durant les vacances.
 

En savoir +
 

Le site départemental de l’Abbaye d’Arthous

L Abbaye d ArthousFondée au XIIè siècle par l’ordre de Prémontré, l’Abbaye d’Arthous a conservé son décor sculpté qui en fait l’un des plus beaux ensembles d’art roman des Landes. Classée au titre des Monuments Historiques et transformée en site départemental dédié au patrimoine, l’Abbaye d’Arthous abrite un musée d’Histoire et d’Archéologie. Elle organise des expositions, des résidences artistiques et scientifiques et propose des offres pédagogiques sur son histoire et son architecture médiévale.

► Le bestiaire fantastique
A partir des modillons sculptés sur le chevet de l’église d’Arthous datant du XIIè siècle, les élèves découvrent le bestiaire médiéval, ces animaux familiers ou exotiques, réels ou imaginaires, que l’on retrouve dans la sculpture, l’enluminure, la tapisserie ou encore la peinture. Un atelier de création d’un bestiaire fantastique complète cette initiation.

► L’Abbaye d’Arthous, un exemple d’architecture religieuse médiévale
Découverte du monument, lecture de façades et de décors, manipulation de maquettes pour remonter un arc en plein cintre avec clef de voûte, cette médiation permet de comprendre l’organisation d’une abbaye, ainsi que les techniques et modes de construction en usage au Moyen-âge.

Médiation Arthous► Accueil d’artistes et de scientifiques en résidence
Lieu de résidences, l’Abbaye d’Arthous propose aux élèves de rencontrer et d’échanger avec des artistes et des scientifiques qu’elle accueille. Depuis 2017, des parcours d'éducation aqrtistique et culturelle sont proposés à des classes de maternelle, d’école élémentaire, de collège ou de lycée.

Villa antique, Sorde► Immersion dans le monde de l’archéologie à Sorde-l’Abbaye
Plongés dans la démarche de la recherche archéologique, les élèves sont mis en situation de chercheurs pour découvrir la vocation du site et son époque d’occupation. Cette médiation s’appuie sur les ressorts de l’investigation, partant de l’observation de différents indices archéologiques (sous forme d’ateliers) pour amener les élèves à comprendre qu’ils se trouvent sur un site datant de l’époque gallo-romaine, et plus particulièrement une villa antique à vocation domestique et agricole. Ce projet interdisciplinaire trouve écho dans les programmes d’histoire, français, latin, mathématiques, histoire des arts… et favorise le travail d'équipe.
  
► Ateliers de pratique en famille
L'Abbaye d'Arthous propose en outre des ateliers familiaux durant les vacances.

En savoir +
 

L’accueil des classes aux Archives départementales

Dans le cadre de leur mission de conservation et de mise en valeur du patrimoine, les Archives départementales ont un rôle à jouer auprès des enseignants et des élèves.

l&aposhomme et le végétalC'est l'objectif du service éducatif, qui a pour vocation d'initier les scolaires à la recherche historique, à l'utilisation des documents d'archives et à la connaissance des sources patrimoniales du département, ainsi que de proposer aux enseignants des illustrations prises dans le contexte local.
Les activités proposées par les Archives départementales sont variées : ateliers pédagogiques, expositions itinérantes.

Cette action est rendue possible par une conjonction des moyens, humains et matériels, du Conseil départemental des Landes et du ministère de l'Éducation nationale. Le Département met ainsi à disposition deux agents, et l'Éducation nationale y consacre, en période scolaire, 4 heures hebdomadaires d'un professeur d'histoire et géographie.
Les destinataires sont les élèves des cours élémentaires (à partir du cycle 2), des collèges, et des lycées.

De novembre 2012 à avril 2014, l’exposition « L’homme et le végétal » a fait l’objet d’animations pédagogiques auprès de 3 500 élèves. De plus, les prêts gratuits d’expositions itinérantes aux documentalistes rencontrent également un écho favorable. Ainsi, en 2013, 35 expositions itinérantes ont circulé dans le département au profit d’environ 6400 élèves.

A partir du mois de décembre 2014, les élèves pourront suivre les animations proposées autour de la nouvelle exposition des Archives intitulée « 1814 : mémoires d’une invasion ».

Cette animation permettra d’aborder de manière pluridisciplinaire :
► l’histoire et la géographie à partir de l’étude de la symbolique impériale et de cartes relatives aux conquêtes napoléoniennes
► les mathématiques autour du calcul des forces en présence sur certaines batailles et de la compréhension des stratégies militaires à partir de problèmes géométriques
► la langue française avec la découverte de lettres concernant les réquisitions qui ont eu lieu sur le territoire landais.
► des prolongements en histoire des arts seront proposés aux enseignants dans le livret pédagogique.

La séance se déroule sur une demi-journée par classe (2 h) comprenant une visite guidée de l’exposition et des activités sur livret pédagogique. Chaque élève partira avec son livret pédagogique qu’il complètera en partie lors de la visite, puis en classe avec les enseignants.

Depuis 2008, les Archives départementales des Landes participent également au programme Monumérique-Archimérique.

Proclamation du general Darricau © imprimerie DelaroyC'est un programme d'éducation au patrimoine par le numérique à destination des collèges, des lycées et des centres de formations d'apprentis en Aquitaine.

Dans le cadre de ce programme, proposé par le rectorat et Écla Aquitaine parmi les programmes académiques culture pour l'année scolaire 2014-2015, différentes structures patrimoniales, dont les Archives des Landes, se sont regroupées pour proposer leurs fonds sur la première guerre mondiale.

Ainsi, à partir d'un corpus de documents numérisés, les élèves concevront et réaliseront une création numérique qui relatera l'ensemble de leurs découvertes.

En savoir +