Fil Info

Fil Info

  • 18/06/2018 INFO ROUTES | ÉTAT DES ROUTES DéPARTEMENTALES SUITE AUX INTEMPéRIES

    Point lundi 18 juin à 17h00
    Le service des routes départementales informe des routes fermées et sous surveillance en raison des inondations :

    Secteur de Soustons

    Routes fermées 
    - RD 436 Port-de-Lanne / Bec de Gave
    - RD 362 Biaudos
    - RD 154 Saint-Barthélemy

    Secteur de Tartas

    Routes fermées 
    - RD 322 entre Yzosse et Saint-Vincent-de-Paul
    - RD 70 entre Saint-Paul-lès-Dax et Mées
    - RD 368 entre Préchacq et Goos

    Routes sous surveillance
    - RD 322 Saugnac-et-Cambran

    Consultez la carte des Infos routes


    ► Agrandir la carte

  • 15/06/2018 SUITE AUX INTEMPéRIES

    Communiqué de presse suite aux intempéries

    Après avoir demandé la semaine dernière au ministre de l’Agriculture que les dégâts occasionnés par les intempéries fassent l’objet d’une procédure de reconnaissance de calamités agricoles, le Président du Conseil départemental des Landes a souhaité, après une nouvelle aggravation de la situation, que l’État étudie la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles et que le Préfet puisse réunir les collectivités sinistrées. Cette réunion se tiendra ce vendredi après-midi en Préfecture. Xavier Fortinon y participera.

    Par ailleurs, lors de la réunion de la commission permanente du Département qui s’est tenue ce jour, Xavier Fortinon a indiqué que le Département, dans le cadre de la solidarité territoriale, sera aux côtés de l’État pour accompagner les agriculteurs et les collectivités sinistrées.

    Un fonds de solidarité territoriale sera mobilisé après la nécessaire évaluation des dégâts, en particulier sur les voiries communales et intercommunales.

    Des crédits supplémentaires seront également inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale. Un rapport sera présenté à cet effet au cours d’une prochaine session de l’Assemblée départementale.

  • 15/06/2018 INFO RANDO | INTERDICTION DE CIRCULATION SUR LES VOIES ET CHEMINS INSCRITS AU PDIPR

    Vu les arrêtés du Président du Département des Landes portant inscription au Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR), et considérant le risque que constituent pour la sécurité publique, les risques d’inondation et de déstabilisations des assises des chemins de randonnée, la circulation de tous les usagers (piétons, VTT et équestre) sur les voies et chemins inscrits au PDIPR est interdite à partir du 14 juin 2018 (à l’exception des agents du Département, gestionnaire du circuit, des services de secours et des entreprises ou associations dûment autorisées ou mandatées par les services du Département concernés) sur les secteurs :

    ► Tursan y compris la Voie Jacquaire du Puy-en-Velay
    Consulter l’arrêté

    ► Chalosse y compris la Voie Jacquaire de Vezelay 
    Consulter l’arrêté

    ► Pays des Luys y compris la Voie Jacquaire de Vezelay
    Consulter l’arrêté

    ► Haute-Chalosse
    Consulter l’arrêté

    ► Pays d’Orthe et de Pouillon y compris la Voie Jacquaire de Tours
    Consulter l’arrêté

    ► Pays Dacquois y compris la Voie Jacquaire de Tours
    Consulter l’arrêté

    ► Seignanx, Maremne Côte Sud y compris la Voie Jacquaire du Littoral
    Consulter l’arrêté

    ► Pays Grenadois
    Consulter l’arrêté

    ► Pays Tarusate
    Consulter l’arrêté

    ► Chemin de Halage de la Midouze
    Consulter l’arrêté

    ► Sentier de l’Adour
    Consulter l’arrêté

  • 15/06/2018 INFO RANDO | INTERDICTION DE CIRCULATION SUR LA VOIE VERTE ADOUR MARITIME

    Considérant le risque que constituent pour la sécurité publique, les crues du fleuve Adour, la circulation de tous les usagers (cyclistes, piétons, cavaliers) est interdite sur la Voie Verte Adour Maritime sur l’ensemble de son linéaire, à partir du 15 juin 2018, à l’exception des agents du Département, gestionnaire de la Voie Verte, des services de secours et des entreprises dûment autorisées ou mandatées par les services du Département concernés.

    Consulter l’arrêté

  • 13/06/2018 INTEMPéRIES | FERMETURE TEMPORAIRE DU COLLèGE JEAN-CLAUDE-SESCOUSSE

    Suite à un épisode pluvieux violent mardi en fin d’après-midi accentué par les précipitations de ces derniers jours, le collège Jean-Claude-Sescousse de Saint-Vincent-de-Tyrosse est fermé au public. Le Service Bâtiments et Énergie du Conseil départemental des Landes est sur place pour faire l’état des lieux et déclencher les interventions nécessaires à sa réouverture.

    Les intempéries subies ces derniers jours dans les Landes conduisent à la fermeture du collège Jean-Claude-Sescousse de Saint-Vincent-de-Tyrosse a minima jusqu’à la fin de cette semaine.

    Les dégâts subis sont une infiltration d’eau dans le bâtiment principal. Plusieurs salles, parties communes, bureaux… ont été inondés avec des infiltrations dans les faux-plafonds.

    Les familles des 591 élèves avaient été averties dès la veille par le principal du collège Michel VAN DER LINDEN.

  • 13/06/2018 INFO ROUTES | ACCIDENT SUR LA RD 824 2X2 VOIES

    Mise à jour 17h : la circulation est rétablie.
    Le Service des routes départementales de Tartas informe qu'un poids-Lourd est en travers sur la RD 824 (2x2 voies) dans le sens Mont de Marsan > Bayonne. Une déviation est mise en place par la RD 16 au niveau de Saint-Paul-les-Dax, vers Magescq.

    Consultez la carte des Infos routes


    ► Agrandir la carte

  • 12/06/2018 INFO RANDO | INTERDICTION DE CIRCULATION à SAINT-SEVER

    Considérant le risque que constitue pour la sécurité publique, l’instabilité de la passerelle au vu des effondrements de berge le long d’un affluent du Bahus, la circulation de tous les usagers (piétons et VTT) sur les voies et chemins inscrits au PDIPR est interdite jusqu’au 30 septembre 2018 sur les boucles N° 2.1 et 2.2 – Saint-Sever à l’exception des agents du Département, gestionnaire du circuit, des services de secours et des entreprises ou associations dûment autorisées ou mandatées par les services du Département concernés.

    ► Consulter l’arrêté

  • 06/06/2018 RéSULTATS APPEL à PROJETS | CRéATION DE RéSIDENCES-AUTONOMIE DANS LES LANDES

    La commission de sélection d'appel à projets, réunie le 15 mai 2018, a établi le classement des dossiers concernant l'appel à projets n°2017-01, portant création de résidences-autonomie réparties sur le Département des Landes relevant de la compétence du Département des Landes. 

    Six dossiers ont été reçus au secrétariat du Pôle Personnes Agées - Etablissements du Département des Landes :
    - 1er : EHPAD Gourgues de Geaune
    - 2ème : CCAS de Capbreton
    - 3ème : Association Logea de Mont-de-Marsan
    - 4ème : CCAS de Lit-et-Mixe
    - 5ème : CIAS des Luys de Amou
    - 6ème : Association Benoît Menni de Saint-Martin-de-Seignanx

    Consulter l'avis de classement

  • 01/06/2018 INFO RANDO | INTERDICTION DE CIRCULATION à EYRES MONCUBE

    Considérant le risque que constituent pour la sécurité publique, les effondrements de berge le long du Gabas, la circulation de tous les usagers (piétons et VTT) sur les voies et chemins inscrits au PDIPR est interdite jusqu’au 30 juin 2018 sur la boucle N° 2.4 – Eyres Moncube "Circuit du Pouy de Montsoué et de la Vallée du Gabas" à l’exception des agents du Département, gestionnaire du circuit, des services de secours et des entreprises ou associations dûment autorisées ou mandatées par les services du Département concernés.

    ► Consulter l’arrêté

  • 01/06/2018 INFO RANDO | INTERDICTION DE CIRCULATION à GAILLèRES

    Considérant le risque que constituent pour la sécurité publique, les dégradations sur un chemin de randonnée, la circulation de tous les usagers (piétons, VTT) sur les voies et chemins inscrits au PDIPR est interdite jusqu’au 30 septembre 2018 sur la boucle N° 10.4.1 – Gaillères "Circuit des étangs" à l’exception des agents du Département, gestionnaire du circuit, des services de secours et des entreprises ou associations dûment autorisées ou mandatées par les services du Département concernés.

    ► Consulter l’arrêté

  • 17/05/2018 INFO RANDO | INTERDICTION DE CIRCULATION à MIMIZAN

    La circulation de tous les usagers (piétons et VTT) sur les voies et chemins inscrits au PDIPR est interdite jusqu’au 30 juin 2019 sur la boucle N°15.6 – Mimizan à l’exception des agents du Département, gestionnaire du circuit, des services de secours et des entreprises ou associations dûment autorisées ou mandatées par les services du Département concernés.

    ► Consulter l’arrêté

  • 04/05/2018 CONTRAT FINANCIER AVEC L’ÉTAT : LE COMPTE N’Y EST PAS

    Mercredi 2 mai 2018, nous étions réunis à l’invitation d’Alain Rousset pour échanger sur le contrat financier imposé par l’État aux 29 grandes collectivités de Nouvelle-Aquitaine. Un Constat : le compte n’y est pas.

    En l’état, le projet du gouvernement n’est tout simplement pas acceptable. Ce sont les collectivités locales qui servent désormais de variables d’ajustement pour permettre au Gouvernement de respecter l’objectif européen de déficit public. Car L’État peine à boucler son budget en prévoyant une hausse de ses dépenses de fonctionnement de 2,5 %, alors qu’il impose aux collectivités de se restreindre à 1,2 % !

    Ce "Contrat" n’en est pas un car il ne constitue pas un accord entre deux parties. Il est en réalité un cadrage financier imposé par Bercy et transmis par le Gouvernement aux collectivités au mépris de 40 ans de décentralisation ininterrompue.

    Ce "Pacte" financier ne comporte que des obligations pour les Départements, sans aucun engagement réciproque de l’État.

    Si le principe d’une contribution des collectivités territoriales à l’effort de la Nation est parfaitement louable et même souhaitable, rappelons quand même que les collectivités ont réalisé 90 % des 11 milliards d’économies qui leur avaient été demandées par l’Etat sur la période 2012-2017.

    Dans le même temps, celui-ci ne réalisait que 24 % des économies auxquelles il s’était engagé !

    Aussi, nous demandons expressément un contrat où les droits et obligations de chacun seront clairement définis.

    L’État doit assumer pleinement ses compétences et régler les factures qu’il adresse depuis des années aux Départements. Juste compensation des Allocations Individuelles de Solidarité pour les personnes âgées, personnes handicapées ou le RSA, ou gestion des Mineurs Non Accompagnés lors de la phase d’évaluation, l’État doit aujourd’hui au niveau national près de 10 milliards pour la seule année 2018 aux conseils départementaux, et donc au contribuable local.

    L’État doit également honorer ses engagements pris dans le cadre des CPER et ne plus appeler les collectivités au financement de ses compétences propres.

    Si le contrat voulu par le gouvernement était appliqué dans sa forme actuelle, les collectivités territoriales, premiers investisseurs publics des territoires, n’auraient plus les moyens d’agir. Nos économies locales en souffriraient très gravement.

    Enfin, et c’est majeur, nous devons fonder ce futur contrat sur la base des trois priorités communes de la Nouvelle-Aquitaine : le désenclavement de nos territoires ruraux, la couverture Très Haut Débit du territoire et le maintien des services publics de proximité.

    Sans ces préalables, ce sera un marché de dupes que nous ne signerons pas ! Nous sommes en revanche prêts à signer pour un véritable système bonus-malus qui engage aussi la responsabilité de l’État à nos côtés.

    Le Président de la République et son gouvernement ont à plusieurs reprises mis en avant la nécessité de réduire les fractures territoriales dans notre pays. L’idée est on ne peut plus juste ! Nous, départements de la Nouvelle-Aquitaine, les appelons maintenant à mettre leurs actes en conformité avec leurs paroles. Des contrats équilibrés et respectueux des collectivités locales seront une avancée significative pour y parvenir.

    Xavier Fortinon, président des Landes
    Jean-Luc Gleyze, président de la Gironde
    Germinal Peiro, président de la Dordogne
    Pierre Camani, président du Lot-et-Garonne
    François Bonneau, président de la Charente
    Jean-Claude Leblois, président de la Haute Vienne

  • 04/05/2018 INFO ROUTES | FERMETURE TEMPORAIRE POUR TRAVAUX DU PONT DE SORDE-L'ABBAYE

    Contruit en 1929, le pont de Sorde-l’Abbaye, d’une longueur de 109,50 mètres, permet le franchissement du Gave d’Oloron par la RD 123. Des désordres importants ayant été constatés sur cet ouvrage, deux phases de travaux vont être mises en oeuvre.

    En 2017, le Conseil départemental des Landes a mandaté une étude de diagnostic du pont de Sorde-l’Abbaye. Les désordres constatés (éclats de béton, armatures des bétons non protégées contre la corrosion, infiltration d’eau au niveau des joints de chaussée et de trottoirs…) ont conduit à son classement en « structure gravement altérée » (3U). De plus, l’étude confirme que la structure de l’ouvrage actuel n’est pas dimensionnée pour la circulation de véhicules avec un tonnage important.

    Devant cette situation le Département a décidé d’engager la reconstruction du pont par un ouvrage mixte acier/béton de 110 mètres de longueur avec une chaussée de 6 mètres de largeur, sans limitation de tonnage. Ce nouvel ouvrage permettra la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes, s’adaptant ainsi aux besoins en circulation de la zone.

    En attendant la reconstruction complète de l’ouvrage prévue à partir de 2023 et afin d’éviter l’accroissement des désordres par la circulation de véhicules hors gabarit, le Département est contraint de mettre en place des mesures assurant le strict respect de la limitation du tonnage : réalisation d’écluses réduisant la largeur de la chaussée et reprise des joints, trottoirs et désordres sur les poutres. Ces travaux vont être effectués du 14 mai au 1er juin 2018. Une déviation va être mise en place.

    Déviation fermeture temporaire pont de Sorde-l&aposAbbaye

    Déviation :
    - Pour les véhicules supérieurs à 3,5 tonnes : à partir du 14 mai 2018 jusqu’à l’ouverture du nouvel ouvrage
    - Véhicules inférieurs à 3,5 tonnes : du 14 mai au 1er juin 2018

    Consultez la carte des Infos routes


    ► Agrandir la carte

  • 26/04/2018 BAISSE DE L'ENVELOPPE CENTRE NATIONAL DE DéVELOPPEMENT DU SPORT

    Alors que le domaine sportif avait déjà été fragilisé par le retrait de contrats aidés non remplacés en 2017, l’enveloppe de l’État au titre du Centre National de Développement du Sport (CNDS) va connaître en 2018 une baisse de 50% pour soutenir le Sport sur les territoires. 
    Les clubs landais vont être fortement impactés par cette baisse.
    Après avoir interpellé la Ministre des Sports sur cette question dans un courrier en date du 23 mars, Xavier Fortinon, Président du Conseil départemental des Landes, dénonce les annonces de Laura FLESSEL exprimées dans sa réponse. Pour le Président du Département, les décisions actuelles du gouvernement dans ce domaine sont incompatibles avec la recherche d’un « sport pour tous » et la mise en place comme mode de sélection d’une stratégie d’appels à projet compromet la capacité des petites associations à entrer dans le cadre qui leur est imposé.

    ► Consultez le courrier envoyé le 24 avril au Ministère des Sports demandant une réévaluation significative des crédits du CNDS pour les Landes, département le plus sportif de France avec 125 00 licenciés dans plus de 60 disciplines.

  • 24/04/2018 DéCèS DE MONSIEUR JACQUES LAMOTHE

    Communiqué de Presse de Xavier Fortinon, Président du Conseil départemental des Landes

    C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de mon ami Jacques Lamothe, maire de Saint-Paul-en-Born de 1977 à 2014. Il avait 83 ans.

    Membre fondateur de la première intercommunalité à fiscalité propre des Landes, précurseur du rapprochement entre communes, il oeuvra à la réussite de la Communauté de Communes de Mimizan durant près de 25 ans.
    Au niveau professionnel, c'est en mai 1981 que Jacques Lamothe, avec huit autres coopérateurs landais, crée la SCA des Aquaculteurs Landais. La première unité de conditionnement de truites fraîches est installée à Roquefort, sur l'emplacement d'une ancienne usine de distillation de résine. 37 ans plus tard, Aqualande est le premier éleveur-transformateur de truites d'eau douce en Europe.

    Cette formidable réussite témoigne des qualités de Jacques Lamothe.

    C’était un visionnaire doublé d’un humaniste, un homme d’engagement, soucieux de l’intérêt général dans les affaires comme dans l’action publique.
    Engagé exigeant au Parti Socialiste, il militait sans relâche pour la justice sociale et la lutte contre les inégalités.

    A sa famille et à ses proches, je présente au nom du Département et en mon nom propre mes plus sincères condoléances.

1 2 3 4 5 6 7 > >>