Grand âge : renforcer l’encadrement, valoriser les métiers

Grand âge : renforcer l’encadrement, valoriser les métiers

29-10-2019

Grand âge : renforcer l’encadrement, valoriser les métiers

Le Conseil départemental a dévoilé le 25 octobre les quatre axes de son plan « Bien vieillir dans les Landes », élaboré avec l’Agence régionale de santé (ARS).

Le constat est connu : les résidents des EHPAD y entrent plus âgés et plus dépendants. D’où une prise en charge plus lourde pour les personnels. Or, comme le souligne Xavier Fortinon, président du Conseil départemental, « si les agents  ont une mauvaise qualité de vie au travail, cela se ressent sur la qualité d’accueil des personnes âgées. On veut donc renforcer le taux d’encadrement. »

200 emplois en plus dans les EHPAD

Concrètement, 200 postes vont être créés dans ces cinq prochaines années dans la soixantaine d’EHPAD landais. Cela représente une moyenne de trois nouveaux emplois par établissement, pour un coût total estimé à 8 M€. Le Département apportera 2,5 M€ et le solde sera financé par l’ARS et la hausse progressive du tarif d’hébergement. Celui-ci sera plafonné à 60 €/jour (hors GIR 5/6, dû par l’usager et calculé en fonction de la gravité de la dépendance).
Pour accompagner cette montée en charge et redéfinir leur mission au cœur de leur territoire, les EHPAD signeront avec le Département et l’ARS un Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM) qui les engage sur cinq ans. Les cinq premiers seront signés d’ici la fin de l’année.

Une enveloppe estimée à 1,5 M€ par an pour l'aide à domicile

Une prime annuelle de 100 € sera versée aux aides à domicile pour compenser la hausse des carburants : premiers versements d’ici la fin de l’année.
De plus, le Département anticipe la réforme des Services d’aide à domicile (SAAD) avec la redistribution des 560 000 € versés par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.
Au-delà du financement, l’aide à domicile doit être repensée, modernisée : une mission de diagnostic et d’accompagnement des SAAD a été confiée au cabinet Eneis pour une restitution début 2020.
Par ailleurs, l’expérimentation des Services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD) est prolongée et étendue.
 

Diversification de l'offre territoriale

La réflexion se veut transversale : le but est que les personnes âgées puissent accéder à une offre sociale, médico-sociale et médicale de qualité en proximité. Les EHPAD pourraient être au centre du dispositif territorial, en collaboration avec les CIAS et les différents acteurs du secteur (réseau ADMR, SPASAD…).
C’est l’un des grands enjeux du plan Bien Vieillir, selon Xavier Fortinon : « il faut sortir du cloisonnement entre domicile et établissements. Les EHPAD doivent être des centres ressources pour les services médicaux et médico-sociaux. En zone rurale, la télémédecine peut aider l’ensemble de la population. Il faut aussi améliorer l’accueil de jour pour donner du répit aux aidants. »
En proposant une plateforme de services gérontologiques, les EHPAD peuvent contribuer à la lutte contre les déserts médicaux et paramédicaux. Tout comme le déploiement envisagé de l’habitat inclusif et des résidences autonomie.

L'indispensable valorisation des métiers

Ces objectifs volontaristes se heurtent à la perte d’attractivité des métiers du grand âge et à une inquiétante pénurie de personnel. 
Un partenariat est en cours avec Pôle Emploi pour moderniser les modalités de recrutement. Pour pourvoir aux remplacements, on pourrait par exemple proposer aux publics en insertion un parcours intégré, en cumulant les aides perçues avec leur nouvel emploi.
Autre piste pour valoriser la filière : donner des perspectives d’évolution en permettant aux aides à domicile de devenir aides-soignantes.

Le plan «  Bien vieillir dans les Landes » sera proposé au vote de l’Assemblée départementale le 4 novembre prochain.

En chiffres

64 EHPAD dans les Landes : 58 publics, 5 associatifs, un lucratif
5 767 places dans les EHPAD (dont 180 en accueil de jour et 163 en hébergement temporaire)
54,08 € : prix moyen à la journée en 2019 (contre 59,44 € au niveau national)
1 640 aides à domicile dans les Landes
210 000 € débloqués pour la prime départementale aux aides à domicile
 

Voir toutes les actualités