La belle santé de l’Institut du thermalisme

La belle santé de l’Institut du thermalisme

09-12-2021

La belle santé de l’Institut du thermalisme

L’unique institut universitaire français dédié au thermalisme est situé à Dax et a célébré ses 20 ans, vendredi 3 décembre.

La création de l’Institut du thermalisme, le 18 mai 2000, est l’œuvre conjointe d’un « pharmacien artiste égaré en politique » et d’un « banquier d’affaires », selon Christian-François Roques-Latrille, son actuel président. Lorsqu’en 1990, Yves Goussebaire-Dupin, sénateur-maire de Dax, évoqua le premier l’idée d’une formation spécifique au thermalisme, Henri Emmanuelli, président du Conseil général, lui emboîta le pas, y voyant « une opportunité gagnant – gagnant » et « une image porteuse et positive » pour le département des Landes et l’agglomération dacquoise, se remémore Gabriel Bellocq, premier magistrat de la cité thermale de 2008 à 2016. « Henri Emmanuelli croyait en la science. Il s’est attaché à développer l’enseignement supérieur dans les Landes, à travers l’IUT de Mont-de-Marsan ou l’Institut du thermalisme de Dax », ajoute Xavier Fortinon, son successeur à la tête du Département.

Rattaché à l’Université de Bordeaux, l’Institut du thermalisme a reçu en 2018 le label « Campus Santé ». La validation, s’enthousiasme le Professeur Roques-Latrille, d’une « véritable saga » et d’un « travail acharné à partir de zéro, qui a permis à plus de 1 200 professionnels d’acquérir un diplôme national ». En 2021, une équipe de 14 personnes, dirigée par le Professeur Frédéric Bauduer, réussit la gageure de mener de front des activités de formation, de recherche et de développement des partenariats internationaux.

1 242 diplômés en 20 ans

Dès 2001, un an après sa création par décret ministériel et deux ans avant la pose de la première du bâtiment, l’Institut délivrait ses premiers Diplômes d’Université (DU) intitulés Pratique des soins en hydrothérapie. Depuis, il a diversifié et structuré ses offres de formation, avec 3 licences professionnelles supplémentaires débouchant sur les métiers liés au domaine de l’eau, de la santé et du bien-être : directeur ou assistant-manager de station thermale, technicien, responsable technique, hydrothérapeute, agent de prévention sanitaire en nutrition et en alimentation.

Il existe également depuis 2013 une certification en Éducation thérapeutique du patient (ETP), une formation courte de 40 heures pour les professionnels de santé. Et, last but not least, depuis 2018, l’Institut accueille les étudiants en 1re année de médecine, dans le cadre du PASS (Parcours d’accès santé spécifique, ex-PACES).

Au total, plus de 1 500 étudiants ont été formés à deux pas de la Fontaine chaude. Une délocalisation de l’enseignement supérieur qui réjouit Xavier Fortinon, parce qu’elle « apporte une réponse dans nos territoires ruraux aux jeunes dont la situation sociale ne leur permettrait pas de poursuivre leurs études ailleurs ».

« L’enseignement supérieur, c’est la chance de demain pour nos territoires ruraux. »
Xavier Fortinon, président du Conseil départemental des Landes

3 axes de recherche

4 personnes encadrent les activités de recherche qui sont articulées autour de 3 thématiques : la sécurité sanitaire, les études cliniques et la gestion appliquée à l’activité thermale. L’Institut dispose pour ce faire d’une plateforme technique thermale innovante et de 5 laboratoires équipés pour les analyses physico-cliniques et microbiologiques. 

Un magnifique outil de travail, qui obtient des résultats. 4 thèses de doctorat ont été financées par le Département des Landes et par l’AFRETH (Association française pour la recherche thermale). Les différentes études menées à Dax ont également permis la réalisation de 24 publications écrites – dont 11 dans des revues internationales - et de 36 communications dans des congrès internationaux. 

Un dynamisme scientifique qui fait « la fierté des Dacquois », assure le maire de la ville, Julien Dubois : « vos travaux contribuent à imaginer le thermalisme de demain ».

Un rayonnement international

En deux décennies, l’Institut du thermalisme a développé de nombreux partenariats internationaux et noué des liens privilégiés avec des laboratoires espagnols, allemands, britanniques et vietnamiens. Une activité qui a connu son apogée avec l’organisation en juin dernier du 45e congrès de l’International Society of Medical Hydrology (ISMH). 

L’avenir s’annonce prometteur mais le Professeur Roques-Latrille a souhaité mettre en avant la continuité avec le passé, en faisant référence au couvent des Ursulines et à l’École normale des instituteurs qui ont jadis occupé ce site au cœur de Dax : « l’action et l’esprit de l’Institut s’inscrivent dans la longue tradition d’instruction et d’attention aux autres, qui est la marque de ce lieu ».

Le saviez-vous ?

Dans son budget 2021, le Département des Landes a voté 181 400 € de subventions à l’Institut du thermalisme, plus 25 000 € au titre de soutien à la formation PASS. Soit un total de 206 400 €.
 

Pour aller plus loin

Les curistes de retour dans les thermes landais
Des « Landissimes thermales » pour encourager les curistes à revenir

Voir toutes les actualités