Commune de Dax Fontaine eau chaude ou la Néhe

Commune de Dax Fontaine eau chaude ou la Néhe

Imprimer
Catégories : Sources et fontaines

Description

Fontaine eau chaude ou la Néhe à Dax

En Gascon

Le Houn Caoute : la fontaine chaude Lou Ban Bourreu : le bain bouillant

Localisation

La fontaine se situe place de la Fontaine Chaude. Depuis le Vieux Pont, descendre la rue du Toro.

Histoire et anecdotes

La Nèhe doit son nom à une divinité celtique des eaux. C'est la source emblématique de Dax et la plus chaude de la ville.
Elle jaillit à 64° et débite 2 400 000 l / 24 h.

On y a retrouvé les traces de constructions de plusieurs bassins gallo-romains et médiévaux. Au cours des siècles, on boit l'eau chaude et on s'y baigne pour soigner ses maux.

Au 18ème siècle, la fontaine «est enclose dans une cour d'un tourneur où il n'y a qu'un petit sentier pour y entrer et pour faire la séparation d'une autre qui est tout près, dont l'eau est froide comme la glace et n'a de grandeur que la moitié de l'autre».

Fontaine eau chaude ou la Néhe à Dax Les ménagères s'y ravitaillent en eau. On y cuit les œufs, on y plume les volailles. On dit que « si une poule a esté acheptée elle s'y plumera facilement, mais non point si elle a esté dérobée ».
Les boulangers s'en servent pour fabriquer leur pain. Les bouchers et les tripiers l'utilisent pour nettoyer les viandes.
Au début du XIX° siècle, un abattoir et deux fonderies de suif en profitent, empestant les alentours.

Avant la deuxième guerre mondiale, on parle d'ouvriers qui commencent leur journée en absorbant à jeun un verre d'eau chaude aromatisée d'une (plus ou moins grande) dose d'eau de vie "pour couper le goût" !

A partir de 1927, la Régie municipale des Eaux alimente, depuis la Fontaine Chaude, l'hôpital, les Bains douches, la fontaine de la gare, des foyers domestiques et des bornes-fontaines dans divers quartiers de la ville.
L'édifice qui enclot actuellement la source fut en premier lieu uniquement constitué du portique de façade, de style toscan. La construction fut achevée en 1818.

• Analyse de l'eau de la Fontaine Chaude (1878)
- Gaz spontanés
- Acide carbonique : 1cc62
- Oxygène : 0   35
- Azote : 98  03
> Total : 100cc

• Gaz en solution dans un litre d'eau
- Acide carbonique : 4cc60
- Oxygène : 3    55
- Azote : 11   45
> Total : 19cc60

• Eau : 1 litre
- Sulfate de chaux : 0,35320g  
- Sulfate de magnésie : 0  16957
- Sulfate de soude : 0  04629
- Sulfate de potasse : traces
- Chlorure de sodium : 0  28909
- Carbonate de chaux : 0  08762
- Carbonate de magnésie : 0  01356
- Carbonate de fer : traces
- Carbonate de manganèse : traces
- Silicate de chaux : 0  03383
- Phosphate de chaux : traces
- Iode : traces
- Brome : traces
- Matières organiques : traces
> Total : 0,99326g 

Bibliographie, sommaire & personnes ressources

- Carte IGN 144 z 0
- P. Delmas et L. Larauza : Les richesses hydrologiques des Landes à l'exposition universelle de 1878
- Bulletin du Centre Généalogique des Landes (2009)
- Société de Borda
- Accents d'ici (2005/2006)
- Pèlerinage d'un paysan picard à St Jacques de Compostelle (au commencement du XVIII° siècle)
- L'almanach du Landais (2012)
- Plan de Dax (archives)
- Archives municipales de Dax
- Le couvent des Dominicaines
- M. Claude Lafitte