Commune de Samadet Source Sainte-Rose

Commune de Samadet Source Sainte-Rose

Imprimer
Catégories : Sources et fontaines

Description

Sainte-Rose

Localisation

Pour trouver cette source, il faut sortir de Samadet et prendre la direction d’Hagetmau. Au carrefour de Serres-Gaston (800m), prendre à droite (direction fléchée).

Historique

L’origine de la chapelle "Sainte-Rose" se perd dans la nuit des temps. Elle est surmontée d'une croix qui porte la date de 1853. Est-ce la date de sa construction ? On l'ignore.

La chapelle actuelle date de 1981.
A l'oratoire de Sainte-Rose, deux sources coulent : l'une "officielle", au centre de la chapelle dans une cuve de pierre, l'autre trente mètres avant d'arriver au bâtiment, au bord du chemin sur la droite. Toutes deux soignent les maladies de la peau, surtout chez les enfants, depuis l'impétigo jusqu'à l'eczéma, en passant par les croûtes. Mais les adultes consultent aussi Sainte-Rose de Samadet.

La fête du lundi de la Pentecôte emplit le sous-bois au-dessus de la chapelle, pour une messe concélébrée en plein air et tout le monde va ensuite aux sources pour y boire et prendre de l'eau. Les prêtres procèdent également, après la messe, à une imposition des mains sur la tête des enfants. Jusqu'en 1974, la cérémonie à la chapelle était précédée d'une procession depuis Samadet située à un kilomètre et demi.

Les fidèles inconditionnels de Sainte-Rose de Samadet viennent à chaque Pentecôte parfois de loin : Dax, Bayonne, le Béarn. Certains sont là en action de grâce, d'autres en quête d'un soulagement de leurs maux de peau. Il y a quarante ans, les Béarnaises arrivaient toujours en groupe près de la chapelle et certaines dansaient en chantant une prière.

Les deux sources sont indifféremment mises à contribution. Les cas de guérisons concernent l'une et l'autre des fontaines. En 1988, un "miracle" fit parler de Samadet : un jeune béarnais amené par sa grand-mère vit sa maladie de peau disparaître alors qu'aucun traitement de médecine classique n'en était venu à bout. Des cas identiques avaient touché en 1967 des enfants de Castillon-d'Arthez (Béarn).

Mythes, légendes, Anecdotes

Peut-être la réputation thérapeutique des sources de Sainte-Rose provient-elle de la légende fondatrice du sit e? Selon la tradition orale, au siècle dernier un émigré revint des Amériques à Samadet. L'homme qui souffrait d'une maladie de peau incurable alla boire et se laver à la source. Il fut immédiatement guéri et, en reconnaissance, il fit construire la chapelle. Il faut noter qu'aujourd'hui encore, les sources de Sainte-Rose sont toujours fréquentées pour soigner les maux de peau. L'oratoire original fut foudroyé et renversé par un éboulement de terrain.
Il existe d'autres légendes concernant les origines de cette Chapelle et de son pèlerinage.
L'une d'entre elle attribue sa construction à un propriétaire de Marrein sur la colline. A l'époque, au siècle dernier, des mendiants couraient la campagne, l'un d'eux vint à la maison de Marrein demander la charité. La servante du propriétaire l'accueillit et le fit attendre un instant. Tandis qu'elle revenait avec des pommes de terre dans son tablier, son maître survint.

Une troisième légende nous dit qu'un jour, une enfant de chez Marrein était venue se promener dans le bois. N'étant pas rentrée à la nuit tombée, ses parents très inquiets la cherchèrent en vain. On la retrouva plus tard endormie à cet endroit, un bouquet de fleurs à la main . Elle s'appelait "Rose".

Sources, notes, bibliographie

- M. Bernard Baillet, efficace défenseur du patrimoine de sa commune
- Mairie de Samadet
- Randonneurs du Tursan
- Olivier de Marliave : Sources et Saints guérisseurs des Landes de Gascogne
- Bulletin de la Société de Borda