Commune Escource Fontaine Saint-Antoine

Commune Escource Fontaine Saint-Antoine

Imprimer
Catégories : Sources et fontaines

Description

Localisation

Elle est située à 5 km du bourg sur la RN 44, un panneau noir indique le chemin à gauche, puis faire 400 m, un escalier conduit à la source.
Accès côté autoroute, 800 m du dernier rond -point, puis chemin à droite jusqu'à l'escalier.

Historique

En 1095 fut créé, dans la discrétion, l'ordre religieux des Antonins, spécialisé dans l'accueil des malades atteints de maladies contagieuses; ils bâtirent des hôpitaux là où "le mal des Ardents" se répandit, on l'appela " le feu de Saint Antoine" (La Bibleet les saints Flammarion p.35 et Hugues Hovasse, revue nos Ancêtres 07/08/2003).
C'est le pain de seigle qui provoque cette épidémie de l'ergotisme, qui sévira de 912 à 1790. L'ergotisme apparut en Aquitaine en 994. C'est en 1778 que le Français Tessier identifiât la maladie, sous le nom "l'ergot de seigle". Son cycle biologique fut découvert par Tisane en 1853 qui identifiât le champignon Claviceps Purpurea responsable de la maladie.

Dés 1120 ils construisirent des hôpitaux pour ceux que l'on appelait " les démembrés". Quand le mal des ardents était irréversible, il fallait amputer les membres gangrenés -seuls les Antonins avaient les connaissances nécessaires pour pratiquer ces opérations et ces soins.
Les Antonins fondèrent un hôpital à Escource pour secourir ceux atteints de maladies contagieuses et pour les pèlerins de St Jacques de Compostelle, au lieu-dit St Antoine à environ 1 km de la source, lieu où existait une petite chapelle. Au même endroit, ils obtinrent du Pape en 1296, de créer une caverie (petite seigneurie spécifique à la Gascogne).

En 1160 le Grand Maître Guillaume le Roux dote les hospitaliers d'un signe distinctif :un Tau de couleur d'azur sur fond doré qu'ils portaient sur un manteau de bure. Tau (ou Tav dernière lettre de l'alphabet hébraïque) sorte de bâton en forme de T, dont la partie horizontale est appelée traverse (les chapelles alchimiques- G. Tarade).
Le 10 Mai 1297, le Pape Boniface VIII nomma les Antonins " Ordre des chanoines réguliers de St Antoine de Tau". Selon O. de Marliave 2 :''les dernières processions suivies de bénédictions des fontaines, ont pris fin en 1969 ''.

Dans l'église de la commune on trouve: 1 statue de St Antoine de Padoue: à gauche en entrant dans l'église. Dans l'un des collatéraux un autel dédié à St Roch (P.Méaule P.41)

Selon L. Hugues p.11 de mon village, la statue de la chapelle St Antoine (en 1743 chapelle interdite au public, puis démolie) a été transférée en 1814 dans l'église d'Escource
La petite statue de la source (30 cm) de St Antoine a disparu de son socle vers 2008 -2009, cassée elle attend un réparateur.

Légendes

Saint Antoine de Padoue : Fête le 13 juin
Selon la légende dorée « landaise » St Jean Baptiste se rendant à St Jacques de Compostelle, était accompagné de St Antoine qui fit jaillir une source à Bouricos (Pontenx les forges) et peut-être aussi à Escource. St Antoine se déplaçait avec un agneau, symbole chrétien de l'amour de Dieu pour les hommes, représenté par un cœur. (O. de Marliave p.61 et 106)
La vraie "légende dorée" de Jacques Voragine a popularisé Saint-Antoine le grand, né en 251 en Haute Égypte.
Ses reliques, ramenées vers le 11 siècle par les Croisés, de Constantinople à Saint-Antoine-en- viennois (dauphiné) dans une abbaye, sont réputées guérir "le mal des Ardents" que les malades terrifiés appellent "le feu Sacré". Au 11 siècle le bruit se répandit que des malades furent guéris miraculeusement au contact des reliques de St Antoine. Il devint alors, un Saint guérisseur.

A partir du XVIIe siècle, St Antoine de Padoue, intercesseur par excellence pour recouvrer la santé, retrouver des objets perdus, pour exaucer n'importe quel vœu. Sa légende, y compris l'iconographie, se confond avec celle de St Antoine le grand ( fête le 17 janvier) comme par exemple le cœur enflammé: symbole de l'Amour pour Dieu ( Les Saints Rosa Giorgi P.32 )

Témoins de fonctionnement

Recommandeuses locales, pèlerins
Très fréquentée au vu des linges accrochés autour de la source, plus les pièces laissées dans le coffre sous le pied de la statue.
La fontaine est réputée pour soigner les maladies de la peau (lèpre peste, gale, impétigo, eczéma)
Saint Antoine invoqué pour retrouver des objets perdus, pour exaucer n'importe quel vœu. 

Bibliographie

Les Saints Rosa Giorgi P.32
O. de Marliave p.61 et 106
La Bible et les saints Flammarion p.35
Hugues Hovasse, revue nos Ancêtres 07/08/2003)
les chapelles alchimiques- G. Tarade
Plans (G. Féret)
Photo de M. Goulaze-Parc des Landes de Gascogne