Fil Info

Fil Info

  • 17/03/2015 RENCONTRE DU PRéSIDENT EMMANUELLI, CET APRèS-MIDI, AVEC LES TRANSPORTEURS ROUTIERS DES LANDES ET DES PYRéNéES ATLANTIQUES

    Communiqué de presse d'Henri Emmanuelli, Président du Conseil général des Landes
    Le Président a reçu ce mardi 17 mars les représentants des transporteurs routiers des Landes et des Pyrénées-Atlantiques.

    Il leur a rappelé que la forte augmentation du trafic de poids-lourds sur les routes départementales depuis l’ouverture des barrières de péage de l’A 63 et la mise en service de l’A65 (+63% entre Mont-de-Marsan et Saugnac-et-Muret)  n’était pas supportable pour la collectivité et le contribuable, que ce soit pour des raisons de sécurité ou de coûts élevés liés à la dégradation des chaussées.

    En conséquence,  le Département a décidé d’interdire la circulation des camions en transit sur les axes départementaux les plus concernés par ce report de trafic. Les premiers effets n’ont pas tardé puisque dès la première semaine, le trafic a chuté de 30% sur l’axe Aire-sur-l’Adour/Mont-de-Marsan/Saugnac-et-Muret.

    C’est un bon début.

    M. Emmanuelli a en effet souligné à ses interlocuteurs qu’il n’était pas envisageable pour le Département de transiger avec la sécurité sur les routes landaises.

    Mais, comprenant les contraintes économiques et sociales des transporteurs, le président du Conseil général s’est engagé à soutenir toute action entreprise auprès des concessionnaires autoroutiers afin que les tarifs des autoroutes, en particulier sur l’A65 où ils sont de 33% plus élevés que la moyenne nationale, deviennent véritablement attractifs pour les poids lourds.

  • 27/02/2015 IUT DE MONT-DE-MARSAN : HALLE TECHNOLOGIQUE TRèS HAUT DéBIT

    Communiqué de presse d'Henri Emmanuelli, Président du Conseil général des Landes

    Après être intervenu auprès de l’Etat et de la Région, le Conseil général des Landes est satisfait du niveau de financement envisagé pour le projet  de halle technologique très haut débit à l’IUT de Mont-de-Marsan  dans le cadre du contrat de plan Etat-Région (1M€ dont 5O% de l’Etat).

    La répartition financière du solde à financer (0,5M€) reste à définir avec l’Agglomération du Marsan.

    L’Université de Pau et des Pays de l’Adour ayant demandé au Département d’assurer la maitrise d’ouvrage, le Conseil général va inscrire 1,5M€ de crédits lors de vote du  BP 2015 sur ce projet essentiel en terme de formation, de recherche mais aussi de développement économique et numérique du territoire.

  • 16/02/2015 CHAPELLE DES JACOBINS à SAINT-SEVER - LE CONSEIL GéNéRAL RéTABLIT LA RéALITé DES FAITS

    Communiqué de presse du Conseil général des Landes

    Dans une déclaration à la presse, le maire de Saint-Sever a affirmé que le Conseil général avait versé, en 1998, une subvention de 152 000 € (1 million de francs à l’époque) à la commune pour des travaux à la chapelle des Jacobins qui n’ont, selon lui, jamais été réalisés. M. Tauzin s’étonnant que le Département n’ait pas alors réclamé le remboursement de la subvention.

    Les  allégations du  maire de Saint-Sever sont fausses.

    Preuve à l’appui, Le Conseil général tient précisément à rétablir la réalité des faits.

    Le 12 octobre 1998, la Commission Permanente du Conseil général a décidé de voter une subvention de 1 million de francs à la commune de Saint-Sever dans le cadre d’un programme de travaux de réhabilitation extérieure de la chapelle des Jacobins. Ce programme, validé par le Ministère de la Culture, au titre des Monuments Historiques, bénéficiait d’une participation financière de l’Etat (305 000 €) et de la commune (152 000 €) en plus de celle du Conseil général.
    Conformément à la convention, le Conseil général a versé 76 000 €  en 1998 et le solde de la subvention en 2001 lorsque le Ministère de la Culture, Maître d’ouvrage délégué, a attesté de la réalisation des travaux et de leur conformité.
    Il n’y a pas eu de subventions du Conseil général  pour un projet de salle de spectacle à la chapelle des Jacobins.

    Il est particulièrement regrettable que les propos sans fondement du maire de Saint-Sever portent atteinte à l’image de la collectivité et au travail des agents en charge de l’exécution de l’action publique.

    Si elle est légitimement un temps de débat démocratique, la campagne électorale ne doit pas servir de prétexte pour diffuser des contre-vérités sur le fonctionnement d’une institution, qui est la Maison de tous les Landais.

    Documents en téléchargement :
    - Attestation de réalistation de travaux
    - Décision du Conseil général
    - Convention de délégation de maîtrise d'ouvrage
     

  • 08/01/2015 CHARLIE HEBDO: RASSEMBLEMENTS CITOYENS

    Plusieurs rassemblements citoyens sont organisés dans les Landes en réaction à l'attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo 

    Ce jeudi :

    - Mont-de-Marsan : rassemblement citoyen à 18 heures, place de la mairie.
     
    - Montfort-en-Chalosse : rassemblement à 18 heures, allées des Droits de l'homme
     
    - Soustons : une chapelle ardente est installée à l'espace Roger-Hanin, de 10 à 18 heures. Sera mis à la disposition du public un registre, qui sera ensuite envoyé à la rédaction de "Charlie Hebdo".

    Vendredi :

    - Dax :  rassemblement à 12h30, place Roger-Ducos

    Samedi : 

    - Saint-Martin de Seignanx : rassemblement à 11h30, devant la mairie

    - Mont-de-Marsan : la Ligue des Droits de l'Homme, le Mouvement de la Paix et le MRAP appellent à une marche silencieuse, à 11h, place Saint Roch.

    Hier dans un communiqué, Henri Emmanuelli,  s'est dit "horrifié" par cet attentat. " Face à un tel acte de barbarie, il n'y a qu'une seule réponse: se dresser pour défendre nos libertés et faire bloc autour des valeurs de la République" a réagi le président du Conseil général 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9